Warning: session_start() [function.session-start]: open(/home/thomasgo/www/../sessions/sess_e047a109dd43ce7ec56411e63b6f85cb, O_RDWR) failed: Disk quota exceeded (122) in /home/thomasgo/www/site.php on line 7

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/thomasgo/www/site.php:7) in /home/thomasgo/www/site.php on line 7

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/thomasgo/www/site.php:7) in /home/thomasgo/www/site.php on line 7
Russie, Images de Thomas Goisque
En side-car sur les glaces du Baïkal

Deux mille kilomètres d'aventure autour des rives du plus grand réservoir d'eau douce du monde. Un voyage au coeur de l'hiver sibérien à la rencontre de ces Russes qui délaissent les faubourgs post-soviétiques pour choisir la vie dans les taïgas.
Photo d’illustration du reportage En side-car sur les glaces du Baïkal .
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Les évadés du siècle rouge

De mai à décembre 2003, Sylvain Tesson a mis ses pas dans ceux des hommes qui, pendant un demi-siècle, ont fui le goulag ou l’oppression soviétique. Un voyage de 6 000 kilomètres, de la Sibérie jusqu’au sud de l’Eurasie, à pied, à cheval et à bicyclette. Une célébration de l’esprit d’évasion et un hommage rendu aux damnés du siècle rouge, qui choisissaient la liberté. Huit mois à la rencontre des survivants du système concentrationnaire et des peuples jalonnant ces chemins de fuite.
(Ce reportage contient également des photos des pays suivants : Mongolie, Chine, Inde.)
Photo d’illustration du reportage Les évadés du siècle rouge.
+ Voir la sélection       + Voir les photos du pays       + Voir la planche-contact
Les évadés du siècle rouge / traversée de la Sibérie

De mai à décembre 2003, Sylvain Tesson a mis ses pas dans ceux des hommes qui, pendant un demi-siècle, ont fui le goulag ou l’oppression soviétique. Un voyage de 6 000 kilomètres, de la Sibérie jusqu’au sud de l’Eurasie, à pied, à cheval et à bicyclette. Une célébration de l’esprit d’évasion et un hommage rendu aux damnés du siècle rouge, qui choisissaient la liberté. Huit mois à la rencontre des survivants du système concentrationnaire et des peuples jalonnant ces chemins de fuite.
Photo d’illustration du reportage Les évadés du siècle rouge / traversée de la Sibérie.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Baîkal, mon amour

Par nécessité ou désir poétique, des Russes s’installent sur les rives de ce lac sibérien ; un choix radical d’une autre vie, à l’écart des grandes villes. Rencontre de ces néo-Dersou Ouzala, ces candidats à l’ensauvagement, ces déçu d’un monde dépoétisé…
Photo d’illustration du reportage Baîkal, mon amour.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Vologda, la belle oubliée d’Ivan le terrible

Le tsar Ivan IV dit « le terrible » adorait cette ville fondée à la même époque que Moscou où il se déplaçait avec sa cour. Il rêvait d’y établir sa capitale loin des boyards insurgés mais la légende veut qu’une malheureuse chute de pierre lui fit renoncer à son projet.
Photo d’illustration du reportage Vologda, la belle oubliée d’Ivan le terrible.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
La consolation des forêts

Le recours aux forêts pour apaiser les maux de l’existence. Sylvain Tesson a trouvé une solution radicale et vieille comme les expériences des ermites de la Thébaïde : s’enfermer seul dans une cabane, en pleine taïga sibérienne, pendant six mois, sur une rive perdue du lac Baïkal…
Photo d’illustration du reportage La consolation des forêts.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
LES QUARTIERS DU GÉNÉRAL HIVER

Dans le nord de la Sibérie orientale, Yakoutsk est considérée comme la grande ville la plus froide du monde. En hiver, les températures y descendent sous la barre des moins 50°, 350 000 personnes habitent et travaillent dans ce palais des glaces.
Photo d’illustration du reportage LES QUARTIERS DU GÉNÉRAL HIVER.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Vladivostok « Seigneur de l’Orient »

La baie de ce poste avancé fondé par des cosaques en 1860 au cœur de l’Extrême-Orient russe abrite la flotte militaire du Pacifique, c’est aussi le terminus du célèbre Transsibérien. Du haut de ses fortifications, on peut apercevoir les côtes de la Chine, de la Corée du Nord et du Japon. Voyage au coeur de cette Europe asiatique.
Photo d’illustration du reportage Vladivostok « Seigneur de l’Orient » .
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
De Moscou à Paris, dans les pas des grognards

A bord de trois side car de fabrication soviétique, nous avons refait le parcours de la Grande Armée napoléonienne battant retraite au cours du terrible hiver 1812, harcelée par les cosaques, épuisées et affamée. Un périple de 3500 kilomètres pour que l’oubli ne les décime pas une seconde fois…
(Ce reportage contient également des photos du pays suivant : Suède.)
Photo d’illustration du reportage De Moscou à Paris, dans les pas des grognards .
+ Voir la sélection       + Voir les photos du pays       + Voir la planche-contact
Les lignes de vie de l’hiver sibérien

En pleine forêt de Sibérie occidentale, autour de la ville de Tomsk, par des températures extrêmes qui approchent les - 50° C, les techniciens de l’entreprise TRK se battent pour entretenir le réseau électrique qui relie comme un cordon ombilical les villages isolés au milieu des marécages gelés.
Photo d’illustration du reportage Les lignes de vie de l’hiver sibérien.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Extrême-Orient russe : l’impasse des confins

Le kraï du Primorié, c’est l’ultime frontière du plus grand pays du monde, une province exotique confinant à la Chine et baignée dans la mer du Japon. Les diverses tribus toungouses qui peuplaient naguère les montagnes de Sikhote-Aline craignaient le tigre de Sibérie ; ce dieu félin baptisé Amba. C’était à l’époque des bandits mandchous et des grands explorateurs russes.
Photo d’illustration du reportage Extrême-Orient russe : l’impasse des confins.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Vladivostok, le nouveau visage du « seigneur de l’orient »

Choisie pour accueillir le somment de la Coopération Economique pour l’Asie Pacifique en 2012, la ville a changé de visage à coup de milliard de dollars : deux gigantesques ponts à haubans, un opéra ultra moderne, un campus universitaire démesuré…
Photo d’illustration du reportage Vladivostok, le nouveau visage du « seigneur de l’orient ».
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact
Jacques von Polier met le monde à l’heure russe

Avec son partenaire David Henderson-Stewart, il a sauvé la manufacture de Petrodvorets, la plus vieille de Russie, créée en 1721 par Pierre le Grand. Et avec elle, Raketa, la dernière marque de montres du pays. Un mythe. Ce Français à l’âme slave s’est donné un défi, faire de son entreprise le fleuron du luxe made in Russia. Et rien ne l’arrête.
Photo d’illustration du reportage Jacques von Polier met le monde à l’heure russe.
+ Voir la sélection       + Voir tout le reportage       + Voir la planche-contact